Méditation 28/10/18

Frères et sœurs,

Nous lisons dans le mot sacré d’aujourd’hui sur Jésus guérissant le nom de l’aveugle Bartimée. Quel message notre divin Sauveur nous dit-il? Premièrement, il nous montre qu’il est vraiment l’Eternel Dieu qui a créé les cieux et la terre. Il fait la preuve de son autorité auprès de son entourage. Tout comme il a dit au pharisien qu’il a le pouvoir de pardonner les péchés, il a également le pouvoir de guérir nos corps brisés. Deuxièmement, Jésus nous montre qu’il est le Dieu de la miséricorde éternelle. Étant dieu, il aurait pu le dire à Bartimée, non à cause de vos péchés passés, vous devez rester comme cela ou vous devez l’offrir en sacrifice pour expier vos fautes. Non, Jésus l’appelle pour qu’il vienne à lui après avoir entendu son cri de guérison. “Jésus, Fils de David, aie pitié de moi!” Troisièmement, la véritable leçon profonde de cette lecture de l’évangile est que nous souffrons tous. Si la souffrance est à cause de nos péchés. Les expériences de traumatismes et les tribulations auxquelles nous avons été confrontés dans nos vies. Nous avons tous un cri intérieur à Dieu. C’est à ce moment que le Seigneur de l’hôte peut travailler en nous. Dieu, aussi puissant soit-il, ne peut interférer avec notre libre arbitre. Il nous aime tellement qu’il respecte cela profondément. Nous aimons toujours avoir le sentiment de contrôler tout. Nous détestons lâcher des choses. Mais tôt ou tard, notre nature humaine nous fera défaut. Le poids du monde et nos problèmes peuvent être trop lourds à supporter. Quand nous découvrons que nous avons le cancer, ou qu’un amour meurt. Lorsque nous avons découvert que notre épouse avait été infidèle dans notre mariage ou que nos enfants s’étaient éloignés de la foi. Lorsque nous perdons notre emploi et que nous ne savons pas comment nous allons obtenir notre pain quotidien, nous ressentons un sentiment de désespoir. C’est alors que nous pouvons vraiment nous soumettre à la miséricorde de Dieu. Nous devons considérer la Bienheureuse Vierge Marie comme un exemple à suivre en ces temps difficiles. Regardez comment elle a fait face au monde à l’époque où elle était sur terre. Elle a dit «oui» à Dieu quand elle a appris la naissance de son enfant Jésus. Elle suivit son épouse Joseph alors qu’ils devaient fuir Bethléem, lorsque Hérode tentait de tuer Jésus. Elle a demandé à son fils un miracle lors du mariage à cana. Elle était avec Jésus pendant la passion et la mort. Elle a tenu fermement à la promesse de Dieu et lui a fait confiance jusqu’à la fin! Sa foi n’a pas renoncé. Elle a fait confiance au Seigneur Tout-Puissant pour surmonter toutes les pistes. Nous aussi devons venir devant le Seigneur avec le même ferver! Oui, frères et sœurs, nous avons une nature déchue et sommes nés avec le péché dans nos vies contrairement à notre Mère Bénie, mais nous pouvons l’imiter et prier son Fils Jésus de la miséricorde. Jésus-Christ est prêt à nous donner la vie et à l’avoir plus abondamment! Tout ce qui se passe dans la vie est à cause de sa divine providence. Nous devons être brisés de notre esprit de fierté. Nous avons besoin de voir nos vies brisées pour être guéries de nouveau. Nous devons mourir nous-mêmes pour que Jésus nous guérisse. Nous devons faire confiance au Seigneur de la meilleure façon dont nous avons besoin de guérir. Nous pouvons penser que nous avons besoin de guérison physique, mais peut-être que le Seigneur veut guérir votre cœur. Votre coeur est le centre même de votre vie de prière personnelle auprès de Dieu. Nous devons cesser de penser avec notre esprit. Nos esprits humains essayent toujours de tout rationaliser tout le temps. Le cœur est à nouveau au cœur de notre vie de prière. Quand notre coeur est en paix, alors notre âme est en paix, alors nos esprits peuvent être calmes du bruit du monde et nous pouvons enfin entendre Dieu nous parler. Appelons ensemble, supplions le Seigneur, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, de mourir de nous-mêmes et de venir à lui avec tous nos problèmes, toutes nos douleurs, mais demandons d’abord de guérir notre relation avec le créateur, alors et seulement ensuite pouvons-nous voir le monde à travers les yeux du Christ. Nous pouvons aimer nos situations comme une opportunité de salut avec le désir de servir le Christ. Que Dieu nous donne la guérison dont nous avons vraiment besoin. Non pas pour nous rendre meilleurs et oublier de lui, mais la guérison que nous pouvons témoigner de sa miséricorde éternelle pour le monde devant nous. Amen!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: